Quand j'ai ouvert l'Atelier d'Anne en septembre 2005, j'ai fait visiter les locaux tout neufs à une voisine qui m'a un peu étonnée en me demandant abruptement si j'avais les diplômes nécessaires pour lancer cette activité !...

Des diplômes j'en avais effectivement mais je ne suis pas certaine qu'une maîtrise en droit des affaires et droit fiscal m'aide beaucoup pour animer des cours de loisirs artistiques.

Cette question ne m'a vraiment pas empêchée de dormir mais elle devait un peu me turlupiner inconsciemment ....

Au cours de mes années de pratique, je me suis régulièrement interrogée pour savoir s'il y avait un intérêt pour moi, pour l'atelier et pour les élèves à passer ...... le CAP d'encadreur ! Et puis à la réflexion, passer 2 ans en cours toute la journée avec des ados pour apprendre à ouvrir des biseaux à la main, je ne le sentais pas trop ....

Puis, après 8 ans d'activité dans l'atelier, je me suis également demandé si une validation des acquis de l'expérience (la fameuse VAE) pouvait présenter un avantage. J'ai rencontré une éminente spécialiste qui m'a posé une seule question : "pour quoi faire ?" ... Je n'ai pas su répondre, du coup j'ai laissé tomber.

Et puis fin août j'ai croisé une jeune femme au marché.

Et quand j'ai entendu ses mots : réussite, licence, Sorbonne, Arts Plastiques ..... j'ai compris qu'il se passait quelque chose pour moi !!!

Huit jours plus tard j'étais inscrite !

A moi l'histoire de l'art, la philo de l'art, les épreuves pratiques de dessin et de peinture, de création personnelle, de traitement de l'image !! je retourne à l'école !!!

Et je suis hyper contente !!

L'Atelier continue à fond bien évidemment, toutes mes autres activités aussi .... car si on sait un peu y faire, le temps est extensible et la portion de cerveau disponible aussi !! Et se mettre un peu en péril, c'est bon !

 

STH78247

Giotto sur Rothko par AM