Peinture et encadrement peuvent être des activités très liées.

Je dis "peuvent" car il est évident qu'on peut peindre sans encadrer et encadrer sans savoir peindre.

Mais lorsqu'on maîtrise les deux disciplines, on peut en tirer des atouts intéressants.

Par exemple, tous les peintres d'expérience savent comment appliquer des ombres pour donner une impression de profondeur et de volume à leurs créations, qu'ils soient aquarellistes, peintres à l'huile ou à l'acrylique.

Et ce savoir-faire sur les ombres peut être très utile en encadrement.

En voici la preuve :

pintade

Lorsque ce tout petit encadrement que j'ai réalisé a été publié dans le Hors Série d'Idées de Cadre spécial Gwenaëlle Trolez, j'ai reçu un mail d'une amie, prof d'encadrement en province, me disant que ses élèves et elle avaient flashé sur ma pintade. Elle me demandait quelle technique j'ai utilisée.

Rien de bien compliqué, ma foi.

Juste un petit biseau anglais (enseigné lors du premier cours d'encadrement de la première année !), quelques papiers déchirés et ..... juste des ombres peintes à la peinture à l'huile !!

Voilà le secret de la belle profondeur de l'ensemble.

Et le tout est terminé par une baguette en carton faite avec des chutes, recouverte d'une patine maison  "effet rouille" ! et le tour est joué.

Si ce tableau vous plait, vous pouvez apprendre à faire le même en deux ou trois cours, selon votre dextérité, même si vous êtes totalement débutant.